Du nouveau sur le RER D

Train : écranÀ partir de dimanche 9 décembre, une refonte complète du fonctionnement du RER D va entrer en vigueur. L’objectif majeur de cette refonte : plus de ponctualité et plus de trains !

Les grands principes du SA 2019 (service annuel)

Simplifier le fonctionnement de la ligne

Avec 5 bifurcations, le fonctionnement actuel de la ligne permet la propagation des incidents sur l’ensemble des branches du RER D. En passant de 5 à 3 bifurcations, les incidents se diffuseront moins et les branches en correspondance seront autonomes, leur permettant ainsi de cibler à terme (à partir de septembre 2019 avec l’introduction des nouveaux trains REGIO 2N) un taux de ponctualité de 95%, au lieu de 90% pour l’ensemble du RER D.

Adapter le nombre de trains au nombre d’usagers

Sur la branche du Plateau , la fréquence des trains de et vers Paris va doubler : 1 train de plus au quart d’heure ! Sur la branche de Melun (130 000 voyageurs/jour), 3 trains dits « Sénart Express » vont permettre d’injecter 7 500 places supplémentaires entre 7h et 8h pour les voyageurs prenant le train depuis les gares de Melun/Le Mée/Cesson/Savigny- Nandy et Lieusaint-Moissy.

Soigner les correspondances

Les gares de Corbeil-Essonnes, Viry-Châtillon et Juvisy-sur-Orge ont bénéficié de plusieurs millions d’euros d’investissement pour améliorer le confort en gare et rendre les correspondances les plus intuitives possibles.

Infos : maligned.transilien/sa2019
Et bien sûr, auprès des équipes en gare et sur les stands clients dédiés au SA 2019

Comité de ligneLes « petits plus » du SA 2019

• une offre d’été toujours positionnée sur 6 semaines en juillet et août
• une offre de week-end avec des trains en unités multiples le samedi de 15h à 20h et le dimanche de 17h à 20h lorsque le trafic est plus élevé
• un décalage d’une semaine pour mieux correspondre aux nouvelles tendances des prises de vacances d’été :
1) une baisse de fréquentation plus marquée la dernière semaine d’août que la dernière semaine de juillet
2) une fréquentation inférieure maintenue à l’heure creuse de semaine normale
3) des phénomènes de pointe moins étendus et plus tôt

3 questions à Stéphane Beaudet

Que dit le Vice Président de la Région chargé des Transports de cette refonte de la ligne D du RER ?

Avec la Présidente de Région et le Président de la SNCF, nous avons pris une décision courageuse : remettre en question le fonctionnement d’une ligne malade du RER sans attendre 2025 ! Ce fut mon combat politique le plus âpre depuis 17 ans mais pour moi seul le verdict de l’usager du RER D (dont je fais partie, soit dit en passant !) comptera. Et nous saurons très vite si la SNCF tient ses promesses et si nous avons eu raison ensemble de prendre ce pari.

Que dit le Maire de Courcouronnes de cette refonte ?

La très grande majorité des usagers du RER D de Courcouronnes mais aussi d’Évry, Ris-Orangis, Bondoufle, Lisses, Villabé ou Corbeil-Essonnes, se rend sur les gares dites du Plateau où la
fréquence y était déjà plus élevée. Par le doublement de la fréquence sur la branche Plateau, le SA 2019 va permettre la désaturation des trains aux heures pointe, améliorant ainsi très significativement le confort de voyage quotidien de 80 000 usagers !

Et pour la suite que peut-on attendre ?

En septembre 2019, les usagers des branches en correspondance bénéficieront de nouvelles rames (REGIO 2N) nous permettant d’améliorer leur confort de voyage avec notamment la climatisation, mais surtout d’atteindre une cible de 95% de ponctualité. Aujourd’hui à l’heure de pointe du soir sur ces branches, elle est de 65%… Une situation catastrophique à laquelle il fallait remédier de toute urgence par respect aux usagers et à leurs familles ; et parallèlement dès ce mois-ci, nous introduisons davantage de trains sur les flancs de pointe de ces branches. Fin 2021, le RER D accueillera le RER NG pour Nouvelle Génération ; il se déploiera jusqu’en 2025 et c’est à cette échéance que l’ensemble de la ligne sera « automatisée », grâce au déploiement d’une signalisation de dernière génération, et qu’une correspondance sera assurée avec la future ligne 15 du Grand Paris Express.